La Recompense HDI de la Lutte Contre la Dracunculose

Major Support Provided By

Provictimis      

Un système pour des récompenses en espèces dans le programme d’éradication globale de la dracunculose

en date du
8 octobre 1993

par

le Dr Anders R. Seim
Health & Development International
(HDI)

INTRODUCTION

Un système de récompense en espèces est offert au Programme global d’éradication de la dracunculose, pour utilisation dans les pays qui ne comptent que quelques cas de dracunculose dans leurs frontières, et dans les pays qui ont une histoire de dracunculose endémique.

Ce document décrit les principes du système de récompense, les critères généraux de sélection des nations et des particuliers, etc. Etant donné que les Programmes nationaux d’éradication de la dracunculose varient d’un pays à l’autre, les détails doivent être mis au point individuellement avec chaque nation susceptible d’être choisie.

Il appartient bien sûr aux responsables du Programme national d’éradication de la dracunculose de chaque nation de décider s’ils souhaitent utiliser le système de récompense. Les pays choisissant d’utiliser le système devront décider s’ils veulent décerner des récompenses uniquement aux patients ou bien aussi aux volontaires des villages ou autres, comme il est décrit ci-dessous.

L’idée consiste à budgétiser 1.000 ou 2.000 dollars par pays candidat par an en monnaie locale, selon que les récompenses sont destinées uniquement aux patients, ou également aux volontaires des villages. Le système de récompense, y compris les critères de sélection pour le choix des nations ou des patients dans les nations, a été développé en étroite collaboration avec les pays endémiques et avec le Centre de collaboration de l’OMS.

Au fur et à mesure que le nombre de cas diminue, et dans les nations qui introduisent la récompense HDI contre la dracunculose à des niveaux peu élevés d’endémicité, la récompense par cas peut être augmentée dans les limites du montant total budgétisé pour chaque pays.

HDI offrira sa récompense à chacune des nations candidates année par année. Nos donateurs se sont engagés à financer la récompense HDI de la lutte contre la dracunculose pour toute la durée de l’effort d’éradication , aussi leur engagement année par année ne dépendra que de l’application correcte des fonds fournis, et de l’accomplissement continuel des critères de sélection.

OBJECTIFS

  • Réduire le temps et la dépense nécessaires pour achever avec succès l’éradication de la dracunculose, dans les nations qui n’ont plus que quelques cas.
  • Accroître la sensibilité de la surveillance active.
  • Contribuer à empêcher la dissimulation de cas.

Critères proposés
Sélection des nations pour introduire les récompenses HDI de la lutte contre la dracunculose

NOMBRE DE CAS

Il doit y avoir dans le pays environ 500 cas ou moins de dracunculose, constatés par une surveillance adéquate, active, à l’échelle nationale. Au Nigéria, le chiffre peut être de 500 dans une seule zone.

Dans les situations où l’on s’attend à l’existence d’un très petit nombre de cas ou de pas de cas du tout dans un pays, le système de récompense peut être introduit dès le tout début comme élément du système de surveillance. Par exemple, on peut offrir 100 dollars pour les dix premiers cas de la nation, limités à un patient par village.

SYSTEME D’ENRAYEMENT DE CAS FONCTIONNANT

Le pays doit avoir un système d’enrayement de cas, déjà établi et qui fonctionne bien. Le système d’enrayement de cas doit fonctionner de façon que les notifications de cas soient rapidement transmises au personnel médical qualifié du programme sur la dracunculose (au niveau national, ou à un niveau central sous-national); ce personnel médical doit être en mesure de confirmer personnellement chaque cas notifié; les dispositions prévues pour l’enrayement de cas doivent pourvoir des mesures qui assureront que, pour chaque cas identifié, la maladie ne se transmette pas davantage.

Dans les pays utilisant les récompenses HDI de la lutte contre la dracunculose dans le cadre de leur dépistage national d’origine, il faut néanmoins pourvoir à l’enrayement de cas.

LARGE PUBLICITE

Le pays doit accepter de faire largement connaître les récompenses, puisque la récompense ne pourra être efficace que si la plupart des gens dans les zones endémiques sont au courant de son existence. Des photos du ver de Guinée peuvent être montrées dans les média imprimées, à la TV, et sur des affiches, et des informations détaillées peuvent être fournies par les programmes radio.

Nous espérons que le gouvernement lui-même, les média, l’UNICEF et les autres agences des Nations-Unies, les agences d’assistance bilatérales et toutes les autres organisations qui soutiennent l’éradication de la dracunculose peuvent contribuer à faire largement connaître la récompense. Nous estimons qu’il sera d’autant plus facile d’obtenir une large publicité, que la récompense offerte sera plus importante. Nous croyons que les récompenses d’une certaine importance seront considérées par les média elles-mêmes comme des nouvelles d’un grand intérêt.

CONTROLE FINANCIER ADEQUAT

Il doit y avoir un accord entre le programme national d’éradication de la dracunculose et le représentant de l’OMS (ou d’une autre agence de collaboration externe), afin d’assurer aux donateurs qu’un contrôle financier adéquat est effectué et afin de garantir que les récompenses ne seront accordées que si les critères adéquats pour la sélection des particuliers sont remplis. Il doit être rendu compte en détails des récompenses décernées, ceci également dans le but d’assurer une surveillance de cas optimale.

Chaque bénéficiaire de la Récompense HDI de la lutte contre la dracunculose doit signer un reçu pour l’argent. Le programme national d’éradication de la dracunculose doit faire parvenir ces reçus à HDI, via le représentant de l’OMS ou de toute autre agence de collaboration qui agit au lieu de l’OMS à cette fin.

En même temps que les reçus pour chaque année, l’administrateur du programme doit envoyer une liste nominative des bénéficiaires de la récompense, des villages où chacun d’eux vit, des endroits où l’on croit que chacun a été infecté, et des autres particularités de chaque cas, entre autres quelles mesures d’enrayement de cas ont été prises.

Ces reçus et la liste de l’administrateur du programme national sont une condition préalable au déblocage de fonds l’année suivante.

RISQUE PEU ELEVE DE CAS IMPORTES

Dans certaines situations, les zones proches des pays voisins peuvent compter un nombre de cas substantiellement plus élevé que le pays qui s’apprête à mettre en vigueur le système de récompense.

Le système de récompense ne fonctionnera bien que s’il fait l’objet d’une large publicité visant à le faire connaître. Il est important d’empêcher des situations où des gens en provenance d’un pays voisin au nombre bien plus élevé de cas de dracunculose, pourraient passer la frontière pour obtenir une récompense dans un pays où il y a peu de cas.

Sélection de particuliers pour les Récompenses HDI de la lutte contre la dracunculose

LE PATIENT:

Il ou elle doit avoir la dracunculose
Le patient doit avoir un ou plusieurs vers confirmés. Dans certaines régions, des récompenses plus importantes pourraient être offertes pour les patients notifiés avant que le ver commence à sortir.

Vérification
Le cas doit être vérifié par un ou plusieurs membres du personnel médical, possédant la formation adéquate du programme national d’éradication de la dracunculose, au niveau national ou à un niveau central sous-national.

Aider à déterminer l’endroit de l’infection
Le patient doit coopérer en aidant le programme d’éradication de la dracunculose à reconstruire ses trajets durant l’année précédente, afin qu’on puisse essayer de déterminer où le patient a pu être infecté.

Enrayement de cas
Le patient doit se soumettre à des mesures d’enrayement adéquates, par exemple l’extraction chirurgicale ou alternativement, l’immersion contrôlée et/ou le bandage occlusif avec contrôle subséquent adéquat jusqu’à ce que tous les vers du patient soient complètement sortis, en accord avec le plan d’action de la nation, pour assurer qu’il n’y ait pas davantage de transmission.

Paiement de la récompense
Le paiement de la récompense doit avoir lieu rapidement quand tous les critères ci-dessus sont remplis.

LES VOLONTAIRES DES VILLAGES (ET AUTRES):

Dans les pays qui le souhaitent, le système de récompense pourvoit à des récompenses en espèces ou à des “encouragements” au volontaire du village ou à tout autre particulier qui amène le cas à l’attention du programme d’éradication de la dracunculose.

Le montant total disponible pour paiement à toute personne autre que le patient, ne sera pas plus élevé que la récompense attribuée pour le cas en question.

Notification à temps
Pour avoir droit à une récompense / un encouragement, le volontaire du village doit notifier le cas rapidement, par exemple dans les 24 heures qui suivent la découverte du cas ou toute autre limite de temps choisie au niveau national.

Les pays peuvent décider d’offrir des récompenses plus importantes quand le cas est notifié avant la sortie des vers, plutôt qu’après que les vers ont commencé leur sortie à travers la peau.

Assurer l’enrayement des cas jusqu’à la vérification du cas
Le volontaire du village doit assurer que le patient est disponible pour vérification de cas sans contamination de nouvelles sources d’eau, jusqu’à ce que le cas puisse être confirmé et que des mesures d’enrayement adéquates soient prises.

Ceci peut se faire en amenant le patient directement à la personne chargée de la vérification, ou sinon en assurant que le patient ne contamine aucune source d’eau jusqu’à ce que la personne chargée de la vérification puisse arriver au village (dans l’espace de quelques jours après avoir reçu la notification).

Moment de la récompense / de l’encouragement
La récompense / l’encouragement au volontaire du village est susceptible d’être payé(e) quand le patient a reçu sa récompense et quand les critères ci-dessus sont remplis. Si possible, le montant devrait être payé au volontaire au même moment que le patient est payé; si ce n’est pas possible, le patient doit avoir la préséance.

COMMENTAIRES GENERAUX

A présent, nous espérons pouvoir offrir des récompenses n’atteignant qu’un montant total de 1.000 dollars pour les patients, et 1.000 dollars pour les travailleurs des villages et autres, pour n’importe quel pays en n’importe quelle année. Cela signifie que chaque récompense n’équivaudrait qu’à environ 2 dollars dans les pays ayant environ 500 cas.

Il se peut, a-t-on suggéré, que 2 dollars représentent une somme trop modeste pour servir de stimulant en toutes circonstances. Malheureusement, nous comptons actuellement être obligés de nous limiter à 1.000 dollars par nation candidate par an pour les patients, et à une somme semblable pour les volontaires des villages ou autres.

Les coûts entraînés par l’acheminement du patient à la personne chargée de la vérification et les mesures d’enrayement doivent être couverts par le budget ordinaire du programme ou par une autre source. De telles interventions d’enrayement de cas dans cette phase de nettoyage du programme remplaceraient probablement d’autres interventions offertes auparavant à la population par le programme national d’éradication de la dracunculose.

HDI transférera la somme budgétisée pour une année à la fois, au représentant de l’OMS (ou d’une autre agence de collaboration) dans les nations candidates qui souhaitent mettre à exécution les récompenses HDI de la lutte contre la dracunculose.

Les pays qui offrent déjà des récompenses, peuvent discuter individuellement des autres façons souples d’utiliser ce système de récompense. Ils se peut qu’ils souhaitent utiliser les récompenses HDI de la lutte contre la dracunculose dans des zones non couvertes actuellement. Ou bien ils souhaitent peut-être combiner le montant offert par le biais de ce système de récompense avec des ressources déjà disponibles, pour augmenter l’importance des récompenses offertes. Nous accorderont la préférence aux pays qui n’ont pas encore établi de système de récompense, si quelque obstacle venait à limiter notre capacité de décerner ces récompenses à tous les pays souhaitant les utiliser.

Ce système peut être utilisé comme un supplément, et non comme un remplacement de fonds déjà disponibles pour des récompenses dans un pays. De même bien sûr, des nations peuvent fournir des fonds supplémentaires provenant d’autres sources pour ajouter un supplément à ce que nous pouvons offrir par l’intermédiaire de ce système particulier.